J’ai répondu positivement à l’invitation de Jean-Marc YACÉ, Maire de Cocody, ville du district d’Abidjan (https://abidjan.net/qui/profil.asp?id=4180).

Capitale économique de Côte d’Ivoire, Abidjan comptait 4,7 millions d’habitants selon les chiffres officiels de 2014. Les chiffres officieux font état d’une population bien supérieure (proche du double) en raison de l’urbanisation galopante liée à l’important développement économique. Cocody, commune résidentielle compte, elle, officiellement 450 000 habitants.

Nous avons tout d’abord effectué une visite du 43ème bataillon d’infanterie de Marine. Le 43e bataillon d’infanterie de marine (43e BIMa) est un corps des troupes de marine stationné à Port-Bouët. Il fait partie des forces françaises en Côte d’Ivoire et constitue une des bases arrière de l’opération Barkhane.
Le Colonel Philippe du Chaxel, Commandant des Forces françaises en Côte d’Ivoire (FFCI), a exposé les missions des FFCI et les enjeux locaux. Sous la conduite du commandant, nous avons effectué une visite du camp et des aménagements en cours.

 

 

 

 

 

 


Nous avons par la suite effectué une visite de l’Ecole de gendarmerie. L’école de Gendarmerie d’Abidjan, située à Cocody forme les officiers-élèves sur une période d’un an ainsi que les élèves sous-officiers pendant deux années.
L’école assure également la formation permanente des cadres par I’organisation de stages et d’examens professionnels (stages d’Officier de Police Judiciaire (OPJ), de Brevet Technique de Gendarmerie Territoriale (BTGT) et de Brevet Technique de Gendarmerie Mobile (BTGM)).

 

 

 


Nous avons également visité le Groupement de Sapeurs Pompiers Militaires d’Abidjan (GSPM). La côte d’Ivoire compte exclusivement des sapeurs pompiers sous statut militaire. Le principal enjeu pour les autorités publiques et les sapeurs pompiers est de maintenir l’adéquation entre les moyens alloués (matériels et sites d’interventions) et la très forte extension urbaine. Le partenariat Etat/région/ville est essentiel en particulier pour la construction de nouveaux centres.


Rencontre avec M. Gilles HUBERSON, ambassadeur de France en Côte Ivoire. M. Gilles HUBERSON est ambassadeur en Côte d’Ivoire depuis septembre 2017. Les échanges ont porté sur la place de la France en Côte d’Ivoire et les relations étroites qui perdurent.
L’ambassadeur a pris notamment pour exemple le Hub régional franco-ivoirien pour l’éducation dont l’objectif est de permettre de passer son diplôme français en Côte d’Ivoire. Une plateforme qui réunit aujourd’hui plus de 70 formations, du bac au master. https://ci.ambafrance.org/Le-Hub-regional-franco-ivoirien-3100

L’échéance des élections présidentielles d’octobre 2020 a été également largement abordée.



Rencontre avec M. Emile Constant BOMBET, ancien Ministre. 
J’ai eu l’honneur de rencontrer M. Emile Constant BOMBET. Après sa carrière militaire et au sein du corps préfectoral, M. Emile Constant BOMBET fut notamment Ministre de l’intérieur et de la sécurité du Président Félix Houphouët-Boigny, puis du du Président Henri Konan Bédié .Vice-Président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), M. Emile Constant BOMBET incarne pour beaucoup la parole de la sagesse pour la réconciliation des ivoiriens.


Enfin, nous avons effectué des visites en milieu scolaire ainsi que d’un dispensaire. Au cours du séjour nous avons visité un dispensaire et plusieurs établissements scolaires (école maternelle, primaire et lycée) de Cocody. J’ai pu constater les liens extrêmement étroits qui lient nos deux pays à tous les niveaux de la société.
J’ai pu également mesurer les attentes, parfois exprimées, pour de plus importants investissements de la France dans tous les secteurs : économique, éducation et sanitaire.

Certains témoignent de leur incompréhension : le golf de Guinée est en pleine expansion et promis a un avenir prometteur. En effet depuis 2011, l’économie ivoirienne a progressé à un rythme moyen de 8 % par an, sa population est composée d’une forte proportion de jeunes (en 1998 les jeunes de moins de 15 ans représentaient 43 % de la population totale, contre 4 % pour les personnes âgées), ce qui en fait l’un des pays les plus dynamiques du monde.