Je suis très triste de la disparition de Jean-Louis Bernard. Il a été chirurgien, maire d’Orléans, député.

C’était un homme simple, engagé, droit. À l’Assemblée nationale, il a été l’un des premiers à m’encourager et à me conseiller.

Nous venons de perdre un homme d’une grande humanité.
J’adresse mes très sincères condoléances à sa famille et à tous ces proches.