En cette fin d’après midi l’Assemblée nationale se prononçait sur le projet de loi de sécurité globale avec le vote solennel en première lecture.

Un texte qui a fait beaucoup réagir entre les tenants de plus de moyens et de protection pour nos forces de l’ordre et ceux y voyant une atteinte disproportionnée à nos libertés publiques.

Rappelons que ce texte reprend en partie les conclusions d’un rapport parlementaire sur le continuum de sécurité. Rapport ressorti opportunément des cartons par un ministre de l’Intérieur empressé d’apporter une réponse législative aux dernières exactions islamistes.

Tout en étant réservée sur les avancées réelles de ce texte, j’ai voté favorablement pour cette énième loi sécuritaire. Comme nous pouvons tous le constater dans nos territoires la première des réponses se trouve du côté de la réponse pénale trop lente et complaisante.
L’arsenal juridique est bien présent, reste à le mobiliser effectivement et efficacement.