Jeudi 3 Décembre, à l’Assemblée nationale, la journée était consacrée aux textes proposés par le groupe Les Républicains.

Seules deux résolutions ont été adoptées (sur les six proposées) :
La résolution pour renforcer le dépistage juste avant, et juste après, les fêtes de fin d’année. Cette proposition de résolution invite le Gouvernement à renforcer sa stratégie de dépistage pour accompagner et sécuriser le déconfinement à venir.
La résolution visant à protéger le peuple arménien et les minorités chrétiennes d’Europe et d’Orient. Cette résolution invite le Gouvernement à :
– Protéger la population arménienne, meurtrie par ce conflit armé de grande ampleur dans le Sud Caucase.
– Reconnaître la République du Haut-Karabakh et à faire de cette reconnaissance un instrument de négociations en vue de l’établissement d’une paix durable.
– Mettre définitivement fin, avec nos partenaires européens, au processus d’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne.
– Réaffirmer les valeurs de l’Union européenne fondées sur la défense des droits de l’homme et des libertés fondamentales.
– Défendre activement les communautés chrétiennes minoritaires menacées en Europe, en Orient et dans le monde.
Nos quatre propositions de loi ont été rejetées :
– Modifier la Constitution pour garantir la prééminence des lois de la République
– Exclure les étrangers en situation irrégulière du bénéfice de la tarification sociale dans les transports
– Instaurer une carte vitale biométrique
– Mettre en place un développement plus raisonné des éoliennes en éloignant les éoliennes de plus de 180 mètres de hauteur, à au moins 1500 mètres des habitations
Je regrette qu’une fois de plus la majorité gouvernementale a, au cours de cette journée, privilégié les intérêts partisans à l’intérêt général.