Ce 28 décembre au matin, la France pleurait trois gendarmes tués par un forcené alors qu’ils venaient au secours d’une femme victime de violences.

Ce 28 décembre au soir, la France pleure trois soldats tués au Mali par un engin explosif.
Ils avaient un point commun : ils s’étaient engagés pour notre protection, notre sécurité.
Tristesse et condoléances à leurs familles et frères d’armes.