Ce 26 janvier au matin, dans le cadre des questions au gouvernement, j’ai interpellé le ministre de la santé sur l’autre pandémie qui sévit, particulièrement en milieu rural : la désertification médicale.

Si les acteurs locaux sont fortement mobilisés pour permettre l’accueil de nouveaux professionnels de santé, la pénurie ne cesse de progresser.
La politique de santé publique s’apparente dorénavant à une gestion de la pénurie sans pour autant que l’État n’apporte les vrais réponses à cette problématique.
J’ai rappelé au Ministre que : « Préparer l’avenir ne saurait se résumer à produire des investissements financiers, ou des outils informatiques, aujourd’hui investissement humain est indispensable pour apporter à notre population une sécurité sanitaire digne du 21ème siècle. »

https://www.youtube.com/watch?fbclid=IwAR09xzblZdmMkjINefgPWt2xqDEIdrsR9__UXnNKlKSv9xy-3uOOzzEsopM&v=Uk5ua8mTTHQ&feature=youtu.be