Après près de deux années d’examen du projet de loi relatif à la bioéthique, le gouvernement et sa majorité n’auront consenti aucune évolution du texte malgré le travail accompli tant à l’Assemblée nationale qu’au Sénat.

Ma position est donc restée identique et je me suis opposée à ce projet de loi.