26 01, 2022

Mission d’information sur les opérations militaires de l’Union européenne

2022-01-26T16:20:46+01:00 26 janvier 2022|

Dans le cadre des travaux de la commission de la défense sur les opérations militaires extérieures de l’Union européenne, nous menons plusieurs auditions des responsables de ces interventions (officiers de l’état-major, ambassadeurs et hauts-fonctionnaires de l’Union) en Bosnie, en Méditerranée et dans plusieurs pays africains (Mali, Somalie, RCA, Mozambique).
Un travail discret et de longue haleine qui prend place depuis plusieurs semaines.
A l’issue de ces travaux nous remettrons notre rapport le 22 février prochain.
Mission à suivre sur le site de l’Assemblée nationale: LIEN.
21 01, 2022

2022-01-21T13:32:21+01:00 21 janvier 2022|

Jeudi 20 janvier, Marianne Dubois était de retour à l’école d’Ingrannes pour remercier les élèves et la communauté éducative du travail effectué pour la confection de sa carte de vœux.
Elle a remis à chacun des enfants une carte de vœux à leur nom. Puis elle s’est prêtée à la traditionnelle séance des questions/réponses sur le travail et le rôle des parlementaires.
Ces visites dans les établissements scolaires sont toujours très enrichissantes et l’occasion de désacraliser l’institution politique.
19 01, 2022

Groupe étude sur la Langue des Signes Française

2022-01-19T16:15:56+01:00 19 janvier 2022|

Le groupe d’étude parlementaire sur la Langue des Signes Française a auditionné les représentants de la société KEIA: https://www.keia.io/

Elle propose la traduction en langue des signes de tous supports écrits et vidéos via un avatar rendu possible par l’utilisation de l’intelligence artificielle.

L’objectif est la traduction de tout contenu dit « froid », en aucun cas le remplacement des interprètes.

L’avatar en 3D « personnalisable » permet d’incarner la source (société, institution, personnalité politique ou autre,…)

Parmi les partenaires, l’académie de la LSF permet de valider le process et sa qualité.

La principale difficulté est d’enrichir le vocabulaire de l’intelligence artificielle.

Cet enrichissement ne peut se faire qu’à travers les marchés et contrats obtenus.

Ainsi les travaux en cours avec la MACIF permet de développer le langage du monde de l’assurance et bancaire. Celui avec le gouvernement (via le SIG) permet de développer le langage institutionnel. Beaucoup de champs sont à développer : sanitaire, social, emploi, sécurité, ….

L’objectif de la société est d’arriver fin 2022 à avoir couvert la majorité des champs.

La société MACIF a été la 1ère entreprise partenaire de KEIA pour développer une aide en ligne pour remplir les déclarations d’accident.

https://www.macif.fr/assurance/particuliers/conseils/prevention-securite/comment-remplir-un-constat

La société KEIA a obtenu un marché d’innovation avec le gouvernement pour rendre accessible la communication gouvernementale sur gouvernement.fr

Le développement est en cours mais un premier aperçu est accessible dans les vœux du gouvernement : https://www.voeux2022.gouv.fr/

La société IKEA souhaite également investir le champs des élections en permettant l’accessibilité des outils de communication (professions de foi, tracts, vidéos) au monde des sourds.

18 01, 2022

Meilleurs Voeux 2022

2022-01-18T18:05:11+01:00 18 janvier 2022|

Marianne Dubois, son suppléant Maxime BUIZARD BLONDEAU, et son équipe parlementaire, vous présentent leurs voeux les meilleurs et les plus chaleureux pour cette nouvelle année.

16 12, 2021

Journal du député – Novembre/Décembre 2021

2021-12-16T11:36:04+01:00 16 décembre 2021|

Comme chaque mois, retrouvez une partie de mon activité parlementaire.

Pour découvrir ou re-découvrir les événements qui ont rythmé ces mois de novembre et décembre, je vous invite à lire la newsletter !

Lien vers la publication: Nov-Déc 2021

 

13 12, 2021

Rapport après rapport, le Parcours Citoyen s’impose

2021-12-13T19:18:19+01:00 13 décembre 2021|

Rapport après rapport, le Parcours Citoyen s’impose

Mes collègues Xavier BRETON et Stéphane TRAVERT viennent de livrer leur rapport parlementaire visant à identifier les ressorts de l’abstention et les mesures permettant de renforcer la participation électorale. Lien vers le rapport : https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/micpelec/l15b4790_rapport-information#

Un pan important de ce rapport à trait à la pratique démocratique pour les jeunes générations. Ils citent le Conseil d’État dans une étude de 2018 « la citoyenneté, comme sentiment et volonté d’appartenance active à la collectivité, locale, nationale ou européenne, n’est pas innée. Elle ne peut résulter que d’un apprentissage, d’une éducation ».

Les conclusions des co-rapporteurs et leurs propositions font échos à celles que j’ai pu formuler dans mon rapport sur le Service national universel (SNU) : Ils proposent de renforcer l’éducation à la citoyenneté dans le parcours scolaire en développant la place du parcours citoyen dans la scolarité des élèves, en augmentant le nombre d’heures y étant consacrées, et en prévoyant l’évaluation des connaissances acquises. Mieux reconnaître l’engagement en tant que délégué de classe et au sein des conseils de la vie lycéenne et collégienne, notamment dans le dossier scolaire et lors des examens.

Pour rappel, le projet issu de mon rapport :

9 12, 2021

Projet de lois 3DS

2021-12-09T16:04:42+01:00 9 décembre 2021|

L’Assemblée nationale a engagé l’examen du projet de loi dit « 3DS » pour : différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification de l’action publique locale.

Annoncé par le Président de la République comme « un nouvel acte de décentralisation » en juillet 2020, ce projet de loi se voulait être une réponse directe au mouvement des « gilets jaunes ». Il vise, selon l’exposé des motifs, à « construire une nouvelle étape de la décentralisation » et faire évoluer le cadre des relations entre l’Etat et les territoires.

MAIS loin d’être un nouvel acte de décentralisation, le projet de loi est un « inventaire à la Prévert » d’une série de mesures relatives à l’organisation des collectivités territoriales sans colonne vertébrale. En ce sens et pour reprendre les mots du rapporteur du texte au Sénat, Françoise Galet, le texte souffre d’un « excès de timidité remarquable ».

Symbole de ce reniement et de la méfiance (pour ne pas dire méprise) de l’exécutif à l’égard des territoires, les amendements que nous avons déposés pour redonner aux conseils municipaux la maîtrise de l’aménagement de leur territoire, notamment à travers les projets éoliens, ont été balayés par la majorité gouvernementale En Marche !

9 12, 2021

Groupe d’étude sur la langue des signes française

2021-12-09T10:34:47+01:00 9 décembre 2021|

Ce 8 décembre, le groupe d’étude parlementaire sur la langue des signes française (LSF) était réuni pour auditionner Madame et Monsieur WETZEL qui porte le projet de formation diplômante d’intermédiatrice/intermédiateur ainsi que la direction de l’Institut national des jeunes sourds (INJS). https://www.injs-paris.fr/

La réunion a également permis de faire un point sur la prise en compte de la surdité au cours de cette législature et de se projeter sur les actions et travaux à mener après le renouvellement du parlement…

8 12, 2021

Le département du Loiret récompensé

2021-12-08T19:20:15+01:00 8 décembre 2021|

Le 8 décembre, représentant notre département du Loiret, j’ai reçu à l’Hôtel de Lassay, le prix Territoria de la Mobilité pour l’action « Tous à vélos ! ».

Pour inciter les Loirétains à se déplacer à vélo, en limitant l’usage des véhicules motorisés, le département a réalisé une campagne à 360 degrés en collaborant avec des partenaires et relais du territoire, y compris un youtubeur loirétain pour toucher les plus jeunes.

La campagne sera renouvelée en 2022 afin de consolider les bons résultats et sera renforcée par de nouvelles actions.

Soyons fiers de cette reconnaissance nationale de l’action de notre département.

8 12, 2021

Forum parlementaire transatlantique – 21ème édition

2021-12-08T13:20:23+01:00 8 décembre 2021|

Du 29 novembre au 1er décembre, les membres de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN (AP-OTAN) étaient réunis à l’Université de la défense nationale (NDU) de Washington, pour la 21e édition du Forum parlementaire transatlantique.

Plus de 80 parlementaires de 22 pays membres de l’Alliance et de la Finlande, partenaire de l’OTAN, ont échangé leurs points de vues avec des hauts fonctionnaires et des experts américains, sur des thèmes majeurs concernant l’ordre du jour transatlantique en matière de sécurité.

Coïncidant sur le calendrier avec la réunion des ministres des affaires étrangères des pays de l’OTAN à Riga (Lettonie), la 21e édition du Forum a représenté une véritable aubaine pour évoquer les priorités américaines vis-à-vis de l’OTAN et des autres grands enjeux mondiaux, et pour entamer les discussions relatives à la contribution effective de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN au prochain concept stratégique de l’Alliance.

Alors que le président Joseph R. Biden s’apprête à réunir le premier sommet pour la démocratie, la réaffirmation de l’engagement de l’OTAN en faveur de valeurs démocratiques partagées a constitué le fil directeur des discussions. L’Assemblée a appelé à la création, au siège de l’OTAN, d’un centre pour la résilience démocratique qui servirait de référence en matière de meilleures pratiques, de travail en réseau et de synergies eu égard au cadre démocratique et qui serait à la disposition des pays membres, des pays partenaires et des pays candidats en cas de besoin.

L’actuel président de l’AP-OTAN, Gerald E. Connolly, ainsi que l’ancien président de l’Assemblée, Michael R. Turner, préparent actuellement un projet de résolution bipartite qui devrait être présentée au Congrès américain à l’appui de cette initiative. Les délégués ont aussi salué la déclaration faite à Riga par le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, dans laquelle il précise que la protection des valeurs démocratiques de l’Alliance doit constituer le premier des cinq principaux éléments du nouveau concept stratégique.

La menace émanant de la Russie et les défis lancés par la Chine, ont occupé une grande place tout au long des discussions. L’une comme l’autre combinent habilement moyens militaires et techniques hybrides pour mettre en péril l’ordre international, fondé sur des règles, pour semer la division entre les Alliés et intimider leurs voisins. Le renforcement militaire russe en Ukraine et aux frontières ukrainiennes a été jugé très préoccupant par les Alliés – comme l’ont du reste clairement indiqué à Riga les ministres des affaires étrangères des pays de l’OTAN. L’une des tâches essentielles du nouveau concept stratégique sera également de définir une stratégie commune vis-à-vis de la Chine. 

Les enseignements tirés du retrait récent d’Afghanistan, ont constitué un autre grand sujet de discussion, de même que les conséquences possibles de la crise humanitaire engendrée, les nouvelles dynamiques à l’œuvre dans la région et la nécessité de demeurer vigilants face à une menace terroriste en évolution.

Les participants ont également examiné les perspectives d’une coopération renforcée entre l’OTAN et l’Union européenne, alors que cette dernière réfléchit à ses orientations stratégiques et que l’OTAN se penche sur son prochain concept stratégique. Les deux organisations devraient signer une nouvelle déclaration conjointe d’ici la fin du mois.

Les participants au Forum ont en outre abordé plusieurs autres questions préoccupantes, au nombre desquelles l’évolution de la situation au Moyen-Orient et dans les Balkans occidentaux ainsi que les menaces et les opportunités représentées par les technologies émergentes et disruptives.

Le Forum parlementaire transatlantique est organisé chaque année à Washington en coopération avec la NDU et le Conseil atlantique des États-Unis (Atlantic Council of the United States).

Aller en haut