À propos de MarianneD2017

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent MarianneD2017 a créé 27 entrées de blog.

Le Parisien : «Réduire les budgets des chambres d’agriculture serait une grave erreur»

 

Avec 185 collègues parlementaires et présidents de département, nous dénonçons la coupe budgétaire sans précédent décidée par le gouvernement. Une décision que nous jugeons inutile, inopérante et incohérente à l’heure où les enjeux agricoles sont si primordiaux !

Lien : http://www.leparisien.fr/economie/reduire-les-budgets-des-chambres-d-agriculture-serait-une-grave-erreur-20-10-2019-8176440.php

2019-10-21T11:33:42+02:00 21 octobre 2019|

Visite de la base sous-marine de l’Ile Longue et du sous-marin nucléaire lanceur d’engins « Le Terrible »

Nous avons eu le privilège de pouvoir visiter à Brest la base sous-marine de l’Ile Longue et le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) « Le Terrible ».

L’Ile Longue est, depuis 1970, c’est-à-dire depuis le début de leur existence, le port base des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) français. C’est là qu’ils subissent, au retour de chaque patrouille, une indisponibilité pour entretien (IE) de quelques semaines. Mais la mission essentielle de l’Ile Longue est de fournir à chaque SNLE, lorsqu’il vient d’être construit à Cherbourg ou lorsqu’il revient d’une période de grand carénage de deux ans, à Brest, ses seize missiles intercontinentaux pouvant emporter chacun six armes nucléaires. C’est donc à l’Ile Longue que sont réalisés les assemblages finaux des armes nucléaires et des fusées qui les transportent à plusieurs milliers de kilomètres de leur point de lancement. Depuis quarante ans la base a dû, tout en assurant le soutien des SNLE, s’adapter à la permanente évolution des sous-marins, des armes nucléaires et des missiles.

Au-delà des performances technologiques, logistiques et techniques, nous avons pu avoir des échanges extrêmement intéressants avec le corps des sous-mariniers et toutes ses composantes.

La journée s’est achevée avec la rencontre du préfet maritime de l’Atlantique.
Le préfet maritime exerce trois missions principales, peu connues et pourtant très importantes :
– Il est le représentant direct du Premier ministre. Investi d’un pouvoir de police générale, il est dépositaire de l’action de l’État en mer :
• la défense des droits et intérêts nationaux, particulièrement dans les zones sous souveraineté ou sous juridiction française ;
• le maintien de l’ordre public ;
• le secours et la sécurité maritime ;
• la protection de l’environnement ;
• la lutte contre les activités illicites en mer (pêche illégale, trafic de stupéfiants, migration clandestine, piraterie,…).
Il coordonne l’action en mer des administrations et la mise en œuvre de leurs moyens (marine nationale, affaires maritimes, douanes, gendarmerie, service de secours en mer,…).
– Commandant de zone maritime (CZM), placé sous l’autorité du chef d’état-major des armées (CEMA), il assure le contrôle opérationnel des forces déployées dans sa zone de compétence ;
– Commandant d’arrondissement maritime (CAM). Il a la responsabilité territoriale sur les unités de la marine nationale.


 

 

 

 

 

 

 

2019-10-21T11:37:25+02:00 20 octobre 2019|

Loi Bioéthique : Communiqué de presse

Avec ce nouveau texte, le parlement poursuit le cycle de révision des lois relatives à la bioéthique, justifié par l’importance des questions suscitées par l’évolution des connaissances scientifiques et des pratiques sociales.
Avec ces évolutions, le contexte change également avec une « pression » croissante sur le droit français tant par l’internationalisation du sujet et de ses pratiques que par le poids grandissant des demandes sociétales et l’évolution du périmètre de la personne.
Dans de nombreux domaines (expérimentations sur l’homme, greffes et utilisation des parties du corps humain, procréation, intervention sur le patrimoine génétique,etc..), il s’agit de s’interroger sur la question suivante : l’ensemble de ce qui est techniquement possible, est-il humainement et raisonnablement souhaitable ?
Dans sa conception, ce projet de loi s’articule autour de 7 grands titres et autant de sujets (Aide Médicale à la Procréation / PMA, don d’éléments et produits du corps humain, diffusion des informations génétiques, recherches sur embryon, cellules souches et médecine génomique, Encadrement et gouvernance de la bioéthique) qui auraient mérité un examen individualisé.
Le traitement politique, et surtout médiatique, focalisé sur la PMA a malheureusement passé au second plan des sujets tout aussi importants pour l’avenir de notre société. Je déplore que le positionnement des députés soit lui-même observé et commenté sur le seul sujet de la PMA.
Je regrette encore que les débats n’aient pas accordé plus de place à l’intérêt des enfants. En effet le droit de l’enfant doit l’emporter sur le désir d’enfant.

Comme cela a été rappelé lors des explications de vote : « chacun a sa part de vérité, chacun à sa part de doute ».

Pour l’ensemble de ces raisons, je me suis exprimée contre ce texte.
Marianne Dubois
Députée Les RépublicainsLien : 2019 10 Communiqué PJL Bioétique

2019-10-16T11:30:10+02:00 16 octobre 2019|

Permanences délocalisées à Le Malesherbois et Bellegarde

Dans le cadre de mes permanences délocalisée,  je me suis rendue samedi 5 octobre au matin à Le Malesherbois et dimanche 6 octobre au matin à Bellegarde.

De nombreux thèmes abordés avec les particuliers et les élus : la couverture médicale, problèmes de logement, accueil scolaire pour les élèves porteurs de handicap …

2019-10-08T11:54:33+02:00 8 octobre 2019|

Festival du cirque du Loiret

Les 4, 5 et 6 octobre, avait lieu la 5 ème édition du festival du cirque du Loiret.
Ce spectacle de très grande qualité a ravi grands et petits.
Merci à tous les organisateurs, aux artistes, et à la municipalité de Beaune pour avoir mis en place ce moment de détente, et plein d’étoiles dans les yeux aux Loirétains !

Rendez vous dans deux ans pour la 6ème édition de ce festival !

2019-10-08T11:49:26+02:00 8 octobre 2019|

La nuit du droit au Tribunal d’Orléans

Le 5 octobre 2019, dans le cadre de la nuit du droit, le tribunal d’Orléans s’ouvrait sur la cité avec pour thème, le harcèlement sous toutes ses formes : dans la rue, à l’école, au travail, dans la sphère privée…
Des étudiants ont reconstitué deux affaires jugées voici quelque temps et des intervenants ont animé une table ronde.

Une soirée riche d’enseignement !

2019-10-08T11:33:53+02:00 8 octobre 2019|
Charger les articles suivants